2 solutions pour cacher des dalles de polystyrène au plafond

Si à une certaine époque les dalles en polystyrène étaient très populaires, surtout parce qu’elles assuraient une bonne isolation thermique pour un prix relativement bas, il faut l’avouer, ces dispositifs sont loin d’être esthétiques.

Vous souhaitez cacher les dalles de polystyrène sur votre plafond ? 2 solutions s’offrent à vous. Les détails dans cet article.

Solution 1 : Utiliser un faux plafond tendu

Si vous vous demandez ce qu’est un faux plafond tendu et bien, comme son nom l’indique, il s’agit d’un dispositif qui viendra se poser sous (ou sur, selon votre vision des choses) le plafond existant.

Mais plus précisément, il s’agit d’une toile en tissu, en polyester ou en PVC, que l’on tendra en dessous du plafond à l’aide de rails qui sont fixés tout en haut des murs.

Selon vos goûts, il est possible de laisser ces rails apparents ou de les rendre invisibles. Et en faisant le second choix, selon le modèle de toile, il sera pratiquement impossible de faire la différence entre le faux plafond tendu et un plafond placoplatre traditionnel.

Vous pouvez trouver des fau plafonds ici : faux plafonds

Les avantages

Le principal avantage du faux plafond tendu est qu’il permet de cacher les dalles de polystyrène sans donner l’impression que le plafond soit factice et encore moins « souple ».

D’ailleurs, comme ce dispositif est entièrement personnalisable, vous pouvez opter pour la finition de votre choix : brillante, à motif, etc. Et si vous optez pour une finition mate et une toile de couleur blanche, la différence avec un plafond placoplatre sera impossible à déceler.

L’autre avantage de ce type de plafond est qu’il est à la fois facile à installer et à entretenir.

Pour ce qui est de l’installation, elle consiste tout simplement à fixer des rails aux murs puis de tendre la toile grâce à ceux-ci. De gros travaux ne sont donc pas nécessaires.

Pour ce qui est de l’entretien, le faux plafond tendu n’en a pas besoin ou alors, très peu. Il suffit de dépoussiérer la toile à l’aide d’un chiffon ou d’un balai-brosse pour lui redonner tout son éclat.

Et à tous ces avantages s’ajoute le fait que le faux plafond tendu soit une solution sur mesure qui préserve la hauteur sous plafond.

En effet, en optant pour cette alternative pour cacher les dalles de polystyrène, vous ne perdrez que quelques centimètres de hauteur sous plafond et qui correspondent d’ailleurs à l’épaisseur des rails et de la toile.

Les inconvénients

Malheureusement, si le faux plafond tendu présente de nombreux avantages, cette solution présente également un inconvénient non négligeable : le prix.

En moyenne il faut compter dans les 70 euros, pose comprise, pour se procurer 1 m² de faux plafond tendu. Et encore, il s’agit du prix d’un produit basique, à installer sur un plafond de forme simple et dans des conditions de pose optimales…

Pour un produit et une installation plus spécifiques, il faudra débourser encore plus.

Solution 2 : Poser du lambris

Pour cacher des dalles de polystyrène sans refaire complètement le plafond, la deuxième solution est de poser du lambris.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le plafond en lambris se retrouve encore dans beaucoup de maisons et même, dans celles dont la construction est assez récente.

Vous pouvez acheter des lambris ici : lambris

Et bien que ce type de plafond ne soit plus aussi populaire qu’il l’était il y a plusieurs années, il présente toujours plusieurs avantages.

Les avantages

D’abord, la pose du lambris ne nécessite pas de retirer le plafond existant. Ici, il suffit d’installer une armature sous le plafond, puis de fixer le lambris à celle-ci.

Cette armature est généralement composée de tasseaux en bois entremêlés et qui sont fixés sur le plafond, mais également au niveau des murs.

Ensuite, il est désormais possible de trouver différents modèles de plafond en lambris.

Vous pouvez donc laisser de côté le traditionnel lambris en bois pour vous orienter vers les modèles en PVC qui imitent à la perfection l’aspect des dalles en placo ou vers d’autres modèles plus colorés ou avec des motifs.

Un autre avantage non négligeable du plafond en lambris est qu’il constitue un excellent isolant thermique et phonique.

En utilisant du lambris pour cacher des dalles de polystyrène, vous aurez la garantie de garder tout le pouvoir isolant de votre plafond, qui d’ailleurs, sera encore meilleur.

Les inconvénients

Comme le faux plafond tendu, le plafond en lambris présente également quelques inconvénients. Ceux qu’il faut surtout considérés, ce sont le prix et l’installation de ce type de plafond.

Forcément, comme il s’agit ici d’une structure réalisée presque entièrement en bois ou en matières synthétiques hautement résistants (donc des matériaux couteux), le prix du produit peut être assez élevé.

Pour un lambris de qualité, il faut compter entre 10 et 40 euros le mètre carré, pose comprise.

En ce qui concerne l’installation, vous devez savoir que si la pose du lambris ne nécessite pas de toucher au plafond existant, l’opération reste très technique et ne peut être faite que par un professionnel ou par un bricoleur confirmé.

Si jamais l’armature présente des défauts (mauvais assemblages des tasseaux, manque de planéité, etc.), le plafond pourrait présenter des irrégularités, des faiblesses structurelles ou perdre de son pouvoir isolant.

1 « J'aime »