Placer un lit dans une chambre : 5 erreurs à éviter

Si le lit est l’élément central dans une chambre à coucher, il n’est pas toujours évident de savoir à quel endroit l’installer. Et dans une petite pièce, l’opération est encore plus difficile.

Plongeons-nous dans la décoration d’intérieur et plus précisément, dans l’aménagement de la chambre à coucher en répondant à cette question qui revient souvent : quelles sont les erreurs à éviter quand on place son lit ?

Certes, c’est votre chambre et vous l’aménagez comme vous le voulez.

Cependant, il y a certaines choses qu’il faut éviter pour des raisons de confort, de sécurité ou encore de bien être si vous êtes un adepte du Feng shui.

Voyons quels sont les interdits en matière de disposition d’un lit dans une chambre.

Placer le lit sous une étagère

Sur le web, vous trouverez énormément d’images de chambres où le lit se trouve sous une étagère. Esthétiquement, c’est assez plaisant, à condition que l’étagère ne soit pas trop chargée.

Par contre, côté sécurité et praticité, sachez qu’avoir une étagère au-dessus de sa tête n’est pas une bonne chose.

Il se peut par exemple que certains objets vous tombent dessus lorsque vous êtes au lit ou que vous vous cognez contre l’étagère, surtout si celle-ci est assez basse.

Or, si l’étagère est très haute, pour atteindre les objets, il vous faudra monter sur le lit ou tendre la main assez loin.

Bref, placer un lit sous une étagère présente plus d’inconvénients que d’avantages.

Solutions :

Si vous voulez absolument placer une étagère au-dessus du lit, déjà, vous devez garder en tête que cet élément servira avant tout à la décoration.

Ensuite, vous devez vous assurer que l’étagère soit :

  • Solidement fixée au mur
  • Pas trop chargée pour garder l’aspect esthétique et éviter que les objets vous tombent dessus
  • Placée à au moins 180 cm du sol

Placer le lit sous/contre une fenêtre

Les experts en Feng shui vous diront que placer son lit sous/contre une fenêtre est une aberration étant donné que les énergies (positives et négatives) passent par ce type d’ouvertures.

En plaçant le lit sous/contre la fenêtre, on se retrouve dans le passage de ces énergies et on pourrait les empêcher de circuler convenablement dans la pièce.

Et en supposant qu’elles arrivent à circuler convenablement, qui voudrait recevoir des énergies négatives pendant son sommeil ?

Si le Feng shui vous importe peu, sachez quand même qu’avoir une fenêtre derrière son lit peut poser quelques soucis.

Le principal problème est que si jamais la tête de lit est très haute et/ou que la fenêtre est très basse, vous aurez du mal à ouvrir ou fermer cette dernière, surtout s’il s’agit d’un modèle à battant.

Ici, pour ouvrir ou fermer la fenêtre, vous devrez à chaque fois déplacer le lit, à moins que vous décidiez de ne jamais ouvrir la fenêtre en question.

Solutions :

Vous l’aurez compris, l’idéal est d’éviter de placer le lit sous/contre une fenêtre. Mais si cela n’est pas possible, pour éviter les problèmes cités ci-dessus, vous pouvez :

  • Réduire la hauteur de la tête de lit ou carrément l’enlever pour accéder plus facilement à la fenêtre
  • Remplacer la fenêtre à battant par une fenêtre coulissante
  • Condamner l’ouverture en ultime recours

Si vous ne pouvez ni toucher au lit ni à la fenêtre, vous pouvez cacher cette dernière à l’aide d’un rideau, d’un voile décoratif, d’un tableau suffisamment grand ou mieux encore, d’une toile canvas (fabriquer une toile canvas veilleuse).

Placer le lit sur un mur comportant une porte

Avec un lit placé sur un mur qui comporte une porte, on se retrouve avec plus ou moins les mêmes problèmes qu’avec l’histoire du passage d’énergie.

De plus, selon la façon dont s’ouvre la porte, il se peut que cette dernière vienne buter contre le lit ou une table de chevet. Ce qui n’est pas une bonne chose.

Et même si la porte s’ouvre dans la bonne direction, un autre problème se crée : la perte d’intimité.

En effet, dès que la porte s’ouvrira, la première chose que le visiteur verra c’est le lit (et ce qui se trouve dessus).

Solutions :

Il arrive que l’aménagement de la pièce ne vous permette pas de placer le lit ailleurs que sur un mur comportant une porte.

Rassurez-vous, il existe tout de même quelques solutions qui vous permettront de ne pas sacrifier votre intimité ni l’esthétisme de votre chambre.

L’une des meilleures solutions consiste à utiliser des claustras (des cloisons avec ou sans volets et qui sont amovibles).

Ces dispositifs vont créer une séparation entre l’entrée de la chambre et la zone de repos où se trouve le lit, la rendant moins visible.

Et comme les claustras peuvent être ouvertes ou fermées très facilement, il sera possible de régler l’apport de lumière naturelle si une fenêtre se trouve à proximité.

À cela s’ajoute également le fait que les claustras sont disponibles en différentes tailles, motifs/couleurs et sont faciles à installer.

Coller un côté du lit contre un mur

Même si ce n’est pas obligatoire, il est préférable de ne pas coller le lit contre un mur. Avec les deux côtés dégagés, il est beaucoup plus facile de monter ou de descendre du lit.

Sur un lit à une place, ce n’est pas vraiment un problème. Il est donc possible de positionner le lit contre un mur.

Par contre, ce n’est pas recommandé sur un lit à deux places et surtout si deux personnes dorment dessus.

Dans ce cas de figure, pour sortir ou monter sur le lit, la personne couchée près du mur devra soit enjamber son voisin, soit se faufiler vers le bas. Ce qui est loin d’être pratique.

Placer le lit en face d’un bureau

Il n’est pas rare de voir ce type d’aménagement, surtout quand il s’agit de chambre d’enfant ou d’étudiant.

Sauf que cette disposition n’est pas recommandée si vous voulez profiter d’une bonne nuit de sommeil. L’explication est assez simple.

Le bureau représente l’activité, c’est-à-dire, le travail, le fait de surfer sur le web ou encore le fait de jouer à des jeux vidéo. Ce qui est l’inverse du lit qui est une surface de repos, destiné au sommeil et à la détente.

En positionnant le lit face au bureau, vous verrez constamment ce dernier. Inconsciemment, vous risquerez donc d’avoir du mal à penser à autre chose que le travail ou les différentes distractions. Ce qui vous empêchera de trouver rapidement le sommeil.

Solutions :

Si vous ne pouvez pas changer la disposition de la chambre, la première solution c’est de rendre le coin bureau plus esthétique en y ajoutant des éléments décoratifs par exemple.

Sinon, vous pouvez masquer cet espace en utilisant des claustras.

Avec cette seconde astuce, vous créerez par la même occasion une séparation entre la zone de repos et l’espace bureau.

1 J'aime