Fabriquer une lampe vintage avec un cube de palette

Avec des cubes de palette, il est possible de réaliser différents types d’objets et qui ne sont pas forcément simplistes. Vous pouvez par exemple fabriquer une lampe vintage avec un cube de palette. Je vous explique tout dans ce petit guide :slight_smile:

Le matériel nécessaire

Que vous l’appeliez « lampe vintage » ou « Edison lamp », dans les deux cas, le luminaire présentera ces trois éléments :

  • Une ampoule qui rappelle les tout premiers modèles inventés et qui est fixée sur une douille
  • Un socle en matériau naturel, généralement du bois
  • Un interrupteur

Pour réaliser ce luminaire, il vous faudra donc ces trois éléments, auxquels vous ajouterez un câble d’alimentation (fil + prise mâle) pour faire fonctionner le tout.

Côté outillage et quincaillerie, vous aurez besoin de :

  • D’une perceuse à colonne
  • D’un ciseau à bois
  • De quoi poncer
  • De quoi mesurer
  • De peinture en spray
  • D’un tournevis

Étape 1 : Le ponçage

Si comme moi vous tombez sur un cube de palette très brute qui présente beaucoup d’aspérités, la première étape consiste à le poncer.

Le choix du mode opératoire dépendra de l’état du matériau. Dans mon cas, le ponçage s’est fait à la machine et avec du papier abrasif assez épais (80) pour commencer, puis plus fin (120) pour le lissage.

Sachez toutefois qu’il est inutile de rendre le bois parfaitement uniforme. Au contraire, l’idée est de garder une partie de cet aspect brut pour faire ressortir le côté vintage.

Comment poncer le bois ? Tout est expliqué dans l’article suivant : Les 4 points clés pour bien poncer le bois.

Étape 2 : Mesure et traçage

Comme il s’agit de réussir à fixer la douille et l’interrupteur sur le cube, il est nécessaire de mesurer ces éléments et tracer des repères.

Pour ce qui est de la douille, premièrement, il faut la centrer sur le cube à l’aide du pied à coulisse (qui facilite grandement la tâche).

Ensuite, il suffit de marquer la position des vis et celle du culot. Grâce à cette dernière, vous saurez dans quelle zone percer le trou pour le passage des fils électriques.

La démarche est presque la même avec l’interrupteur. D’abord, il faut prendre ses mesures.

Ensuite, comme il n’est pas possible de poser cet élément à plat sur le bois (à cause des connecteurs), il faudra reporter les mesures à l’aide de l’équerre.

Ici, j’ai rajouté une marge de quelques millimètres afin de pouvoir rectifier l’alignement, au cas où… Si vous aussi vous tombez sur un interrupteur de cette forme, je vous conseille d’en faire autant.

Étape 3 : Le perçage

S’il est possible d’effectuer le perçage avec une perceuse à main classique, l’idéal est d’utiliser une perceuse à colonne. Ce faisant, les trous seront bien droits et il sera possible de régler la profondeur de perçage.

Percer les trous pour les vis et le passage des fils n’a rien de compliqué. Par contre, comment faire pour la forme rectangulaire de l’interrupteur ? Et bien, l’idée est de retirer cette partie à l’aide d’un ciseau à bois.

L’astuce que je vous propose ici, c’est de retirer le maximum de matière à l’aide d’un perçage. Pour cela, j’ai utilisé une mèche forstner qui est tout indiquée pour ce type d’opération.

Évidemment, il faut aussi régler la profondeur de perçage pour ne pas aller trop loin. D’où l’intérêt d’utiliser une perceuse à colonne.

L’opération terminée, voici le résultat obtenu :

Il ne reste plus qu’à enlever les parties restantes à l’aide du ciseau à bois.

Pour apprendre à utiliser cet outil, jeter un œil à l’article suivant : 4 astuces pour utiliser correctement les ciseaux à bois.

En ce qui concerne le passage des fils électriques, il faut d’abord percer le cube de part en part, en partant du centre du trou pour l’interrupteur.

Ensuite, il suffit de percer sur le haut du cube, pile au-dessus du trou percé précédemment et perpendiculaire à ce dernier.

Pour faire simple, voici le résultat qu’il faut obtenir :

Remarque : Le diamètre de la mèche à utiliser doit correspondre au diamètre du fil.

Étape 4 : La peinture

Avec des éléments en plastique et de couleur blanche, il sera difficile de faire passer la lampe pour un modèle vintage. C’est pourquoi il est nécessaire de les peindre en utilisant de la peinture en spray (comment bien appliquer de la peinture aérosol).

Ici, j’ai fait le choix de la couleur dorée, mais vous pouvez très bien opter pour du gris métallisé ou encore du noir qui font également ressortir cet aspect vintage.

Le temps que la peinture sèche, il est possible de s’attaquer au ponçage de finition, qui peut très bien se faire à la main.

Remarque : N’oublie pas d’arrondir les arrêtes du cube.

Étape 5 : Le montage

Une fois que la peinture a séché, tout ce qu’il reste à faire c’est de fixer chaque élément sur le cube de palette, sans oublier de procéder au branchement des fils électriques et d’installer la lampe.

Pour plus de précision en ce qui concerne le branchement, sachez qu’il s’agit de faire un montage en série, tout ce qu’il y a de plus simple.

Si tout est en ordre, une fois la prise branchée et l’interrupteur activé, la lampe vintage devrait briller de mille feux.

Remarque : Vous pouvez laisser le cube de palette tel quel ou bien le recouvrir d’un revêtement (vernis, lasure, peinture) si vous le souhaitez et si cela ne casse pas l’aspect vintage du luminaire.

1 J'aime