Réparer des objets avec des nouilles et de la super glue

Vous êtes peut-être déjà tombé sur ces vidéos montrant des personnes réparer des objets cassés avec des nouilles instantanées et de la super glue. Est-ce vraiment possible ou s’agit-il de vidéos montage ? Peut-on réellement réparer des objets avec des nouilles ?

Comment ces personnes procèdent-elles ?

Dans les vidéos, les personnes commencent par combler les trous ou les fissures avec des nouilles, qu’elles fixent à l’aide de super glue.

Ensuite, elles rendent le tout plus compact en bouchant les interstices avec le mélange d’épices en poudre qui accompagnent généralement les sachets de nouilles.

Puis elles recommencent plusieurs fois ces opérations jusqu’à ce que le trou soit complètement bouché.

Après quoi, elles procèdent au ponçage du « mastic artisanal » pour rendre la surface la plus homogène possible.

Une fois toutes ces opérations terminées, il leur suffit de peindre la surface réparée ou de la teinter pour redonner à l’objet son aspect initial.

Peut-on réellement réparer des objets avec des nouilles ?

Pour avoir essayé, je peux vous dire que oui, il est tout à fait possible de réparer des objets avec des nouilles instantanées et de la super glue. Par contre, ne vous laissez pas leurrer, ce n’est pas si facile !

D’abord, dans la pratique, l’opération prend des heures. Ce qui vous prendra le plus de temps c’est le ponçage.

Sachez d’ailleurs que poncer des nouilles sèches et compactes à la main, au papier abrasif, c’est quasiment impossible. Pour s’en sortir, il faut passer par un ponçage à la machine, notamment avec une ponceuse.

Ensuite, rien que pour boucher un trou d’environ 5 cm de diamètre pour une profondeur d’environ 3 cm, il vous faudra plus d’une dizaine de tubes de super glue. Ici, le problème n’est pas le prix des colles, mais plutôt leur toxicité.

En effet, cette colle dégage une odeur très forte qui pique à la fois les yeux et le nez. Sans masque de protection respiratoire et lunettes de protection, il est tout bonnement impossible de travailler avec une telle quantité de colle.

D’autant plus que cette colle adhère aussi très facilement à la peau…

Et pour finir, en plus de la difficulté, contrairement à ce que ces vidéos voudraient vous faire croire, le résultat est très loin d’être satisfaisant.

Vous aurez beau être très méthodique et minutieux dans toutes les étapes, au final, jamais la surface ne sera parfaitement homogène. Pour y arriver, la solution la plus efficace serait d’utiliser du mastic et de repeindre ou teinter tout l’objet.

Bien évidemment, cela on ne vous le montre pas dans les vidéos.

Quelles sont les vraies solutions ?

Que ce soit pour réparer une table en bois ou un plat en porcelaine, vous aurez forcément besoin d’une colle adaptée (6 différentes colles qu’il est possible d’utiliser en bricolage) ainsi que d’un mastic.

Sur du bois par exemple, il vous faudra appliquer du mastic, puis poncer toute la surface.

Toutes les astuces sur le ponçage du bois, vous les trouverez dans cet article : les 4 points clés pour bien poncer le bois.

Une fois le ponçage effectué, vous pouvez choisir de peindre/teinter le bois ou non.

Sur de la céramique ou de la porcelaine, pour que le joint ne soit pas visible, vous devrez absolument être très minutieux et repeindre tout l’objet. D’autant plus qu’il n’est pas possible de poncer ces matériaux sans les rayer.

Sachez néanmoins que vous pouvez sublimer l’objet en mettant en valeur ces joints et par extension, les fissures.

C’est notamment le cas avec la technique japonaise du « kintsugi » qui consiste à utiliser un joint de couleur dorée.

L’idée derrière cette pratique est de montrer que l’objet a une histoire et a été réparé après s’être brisé.

Si vous êtes fan de la restauration d’objets et que vous souhaitez réparer vos objets cassés tout en les transformant en pièces décoratives, le « kintsugi » est la solution idéale.

1 J'aime