Un crochet d'établi pour scier droit à la main

Dans l’un de mes articles, je vous ai exposé différentes techniques et astuces pour scier droit à la main (5 astuces pour scier droit à la main). Malheureusement, il se peut que malgré tous vos efforts et votre bonne volonté, vos coupes ne soient pas droites. Que faire dans ce cas ?

La solution que vous propose c’est de vous fabriquer un crochet d’établi. Grâce à cet accessoire, vous pourrez scier droit sans utiliser de machines.

Qu’est-ce qu’un crochet d’établi ?

Comme son nom l’indique, un crochet d’établi est destiné à être utilisé sur un établi (ou sur n’importe quelle surface avec des rebords).

Il s’agit généralement d’une planche en bois sur laquelle sont fixés deux tasseaux. L’un va être placé contre un rebord de l’établi et servir de butée. L’autre quant à lui servira à bloquer la pièce à scier.

Utiliser un crochet d’établi présente plusieurs avantages. Il permet entre autres de :

  • Scier sans avoir à utiliser de serre-joint pour immobiliser la pièce
  • Scier plus droit grâce au tasseau placé sur haut de l’accessoire et qui sert de guide de coupe
  • Scier droit sans utiliser de machines

Et bien sûr, cet accessoire est très facile à fabriquer, même pour un bricoleur amateur. De plus, vous pouvez très bien fabriquer le vôtre avec des matériaux de récupération et pour pratiquement rien !

Allons-y pour les détails de la fabrication.

La fabrication du crochet d’établi

Pour fabriquer votre crochet d’établi, tout ce dont vous aurez besoin c’est d’une planche, de deux tasseaux, de quelques vis ou clous et de quelques outils basiques (scie, perceuse, ponceuse).

Et comme je l’ai dit plus haut, ici il est possible d’utiliser des matériaux de récupération étant donné que l’accessoire n’a pas comme vocation d’être esthétique. Le plus important c’est que le crochet d’établi soit suffisamment solide.

Pour ma part, j’ai récupéré les pièces nécessaires à la fabrication sur un vieux tabouret hors d’usage.

Le crochet d’établi que je vous propose de fabriquer fera dans les 25 cm x 16 cm (ce qui correspond aux dimensions de ma planche). Toutefois, vous pouvez très bien fabriquer un modèle plus grand ou même plus petit.

Veillez juste à ce que le crochet d’établi offre un minimum de confort de travail.

Étape 1 : Le ponçage

Cette étape n’est pas obligatoire, surtout que l’on ne cherche pas forcément à rendre l’accessoire esthétique. Par contre, si la planche et les tasseaux présentent beaucoup d’aspérités, il est préférable de procéder à un ponçage (les 4 points clés pour bien poncer le bois).

Un ponçage sommaire avec du papier abrasif à grains épais (entre 60 et 80) fera donc l’affaire et que ce soit pour la planche ou pour les tasseaux.

Une fois que toutes les pièces seront suffisamment propres et lisses, vous pourrez passer à la prochaine étape.

Étape 2 : Équerrage de la planche

Si aucun des chants de votre planche n’est d’équerre, l’idéal est de procéder à un équerrage de celle-ci. Autrement dit, faire en sorte que les chants adjacents soient perpendiculaires.

Avec des chants qui sont d’équerre, vous disposerez d’un guide visuel qui vous permettra de scier plus droit.

Et pour rendre votre planche d’équerre, vous commencerez par réaliser un chant de référence bien droit en traçant une ligne à l’aide d’une règle.

Vous scierez ensuite la planche en suivant cette ligne. Et bien sûr, ici, vous devrez faire en sorte de scier le plus droit possible.

Après quoi, il vous suffit de scier les autres chants en veillant à ce qu’ils soient perpendiculaires avec celui que vous venez de réaliser.

Étape 3 : Découpe du tasseau

En plus de la planche, le crochet d’établi sera composé de deux tasseaux.

L’un sera placé sous la planche et fera la même largeur que celle-ci. L’autre tasseau sera placé au-dessus et sera beaucoup plus petit.

Cette étape consiste alors à scier les tasseaux aux bonnes dimensions.

Donc, celui du bas va faire 16 cm (la largeur de la planche) et celui qui sera placé sur le dessus environ 10 cm.

Ici, il est primordial de réaliser des découpes très droites, surtout pour ce qui est du plus petit tasseau. Ce dernier servira non seulement à bloquer les futures pièces à scier, mais également de guide de coupe.

Étape 4 : Perçage des pièces

Une fois toutes les découpes terminées, vous devriez vous retrouver avec les trois éléments du crochet d’établi prêts à être assemblés.

Cet assemblage se fera à l’aide de colle à bois et de vis (ou clous selon vos possibilités).

Ce qui signifie qu’il faudra réaliser des avant-trous pour éviter que le bois se fende et pour faciliter le vissage.

Cette opération n’a rien de compliqué et peut se faire en une seule fois. Pour cela, vous commencerez par fixer temporairement les tasseaux sur la planche à l’aide de serre-joint.

Ensuite, il vous suffit de percer ces pièces avec une mèche du même diamètre que les vis.

Remarque : Pensez à fraiser les trous, autrement dit élargir leur sommet avec une mèche plus grande, pour permettre à la tête des vis de s’enfoncer dans le bois.

Étape 5 : L’assemblage

Comme mentionné plus haut, la planche et les tasseaux seront assemblés à l’aide de colle à bois et de vis.

Ainsi, avant de procéder au vissage, il faudra appliquer de la colle sur les tasseaux.

Après quoi, il suffit de maintenir et de bien comprimer les pièces à l’aide de serre-joints et de les visser.

À la fin de l’assemblage, vous obtenez un crochet d’établi prêt à l’emploi !

Étape 6 : Ajout du guide de coupe

Bien que le crochet d’établi soit déjà utilisable, il est existe un moyen de l’améliorer. Comment ? En lui ajoutant un guide de coupe.

Il ne s’agit ni plus ni moins que d’une entaille réalisée sur le tasseau placé au-dessus de la planche et avec une scie à main.

Remarque : Cette entaille doit être la plus droite possible et bien perpendiculaire aux arrêtes du tasseau.

Et comme son nom l’indique, ce guide de coupe va vous permettre de guider la scie et donc, d’obtenir des découpes droites.

Comment utiliser le crochet d’établi ?

Utiliser un crochet d’établi est un véritable jeu d’enfant.

D’abord, vous commencerez par placer l’accessoire sur le rebord de votre établi en veillant à bien caler le tasseau du bas.

Ensuite, vous viendrez placer la pièce à scier contre le tasseau supérieur.

Remarque : Vous veillerez à placer le trait de coupe soit pile sur le guide de coupe, soit pile sur l’extrémité du tasseau.

Une fois que tout est en place, avec une main, vous maintiendrez la pièce à scier contre le tasseau pendant que votre autre main manipulera la scie.

Et vous l’aurez compris, il suffit de garder la lame contre le tasseau ou à l’intérieur du guide de coupe pour scier bien droit.

La force que vous exercerez en poussant la scie (et également la pièce à scier) vers l’avant fera en sorte que le dispositif reste complètement immobile et stable, sans qu’il ne soit nécessaire d’utiliser de serre-joints.

Attention : Il existe plusieurs modèles de crochet d’établi. Celui que je vous ai présenté dans ce petit guide s’adresse aux droitiers et surtout, ne peut s’utiliser qu’avec une scie à main qui coupe en poussant (les 5 scies à main les plus utilisées en menuiserie).

Par ailleurs et vous vous en doutez peut-être, l’efficacité de cet accessoire réside en partie dans la stabilité de l’établi. Si celui-ci se déplace dès que vous le poussez légèrement, il peut être compliqué d’utiliser correctement l’accessoire.

Il est donc primordial de le poser sur un établi bien solide, stable et suffisamment lourd. Ce qui est le cas de mon établi dont vous pouvez voir certaines parties dans toutes mes réalisations :slight_smile:

Néanmoins, malgré ces quelques conditions à respecter, selon moi, le crochet d’établi reste un accessoire indispensable pour tout bricoleur qui se respecte et pour tous ceux qui n’arrivent pas à scier droit à la main.

Si c’est votre cas, alors je ne peux que vous recommander de vous procurer cet accessoire ou mieux, fabriquer le vôtre (vous savez désormais comment faire :wink: ) sans oublier de faire part de votre réalisation à la communauté !

1 « J'aime »