2 supports pour perceuse à main faciles à fabriquer

Si la perceuse à main est facile à transporter et à utiliser, cette machine présente un inconvénient qui parfois est très handicapant : il est très difficile de percer droit avec.

Pour régler ce problème, il suffit d’utiliser un support ou guide de perçage. Ce dispositif, vous pouvez le fabriquer vous-même et de différentes manières.

Voyons tout cela en détail.

Un support avec deux planchettes

Il s’agit du support ou guide de perçage le plus simple à fabriquer. Celui-ci se présente sous la forme d’une moitié de cadre fabriquée avec deux planchettes.

La fabrication

Pour la réalisation de ce support pour perceuse, vous aurez besoin de :

  • Deux morceaux de bois, idéalement du bois dur ou du contreplaqué, d’environ 8 cm x 10 cm pour au moins 3 cm d’épaisseur
  • Deux vis ou clous

Et vous l’aurez peut-être deviné, ici il s’agira de faire un assemblage à plat-joint renforcé par des clous ou vis.

Attention, vous n’êtes pas obligé d’utiliser de la colle pour renfoncer l’assemblage. Par contre, il est primordial que l’angle interne formé par les deux pièces soit de 90°.

Il faut également que les chants du guide soient d’équerres avec les faces, surtout aux faces internes .

Pour toutes ces raisons, je vous recommande d’utiliser des serre-joints d’angle lors de l’assemblage.

Ce faisant, vous obtiendrez un angle interne parfaitement droit.

Mode d’emploi

Utiliser ce guide de perçage est un véritable jeu d’enfant.

Pour percer un trou bien droit sur une planche, vous commencerez par placer le dispositif bien à plat sur celle-ci, à l’endroit où vous souhaitez percer. Vous vous servirez de l’angle interne pour positionner le dispositif.

Par ailleurs, pour faciliter le perçage, il est préférable d’immobiliser le guide à l’aide de serre-joints.

Ensuite, vous placerez la mèche au niveau de l’angle interne en veillant à l’appuyer légèrement contre le bois pour qu’elle soit d’équerre avec la planche.

Pour finir, vous n’aurez plus qu’à démarrer la machine et enfoncer la mèche dans la planche, toujours en veillant à ce qu’elle soit en contact avec l’angle interne du dispositif.

Remarques :

Vous pouvez également utiliser ce guide de perçage sur un mur, en le maintenant à l’aide de votre main. L’opération est quelque peu délicate, mais reste faisable.

Vous devez aussi comprendre que si ce support pour perceuse est facile à fabriquer et à utiliser, il n’est pas très durable.

En effet, comme la mèche est en contact avec le bois, au bout d’un moment, ce dernier s’abîme, même s’il s’agit d’un bois dur. L’angle interne ne sera plus alors de 90° et le perçage ne sera plus précis.

Par ailleurs, ce dispositif exige que vous utilisiez des mèches assez longues pour que la machine ne vienne pas buter contre celui-ci.

Un support à ressorts

L’idée est de fabriquer un support qui soit aussi facile à utiliser que le précédent, mais qui soit plus durable. Pour cela, on utilisera un dispositif à ressorts, un peu comme sur les amortisseurs.

Ce support sera doté d’un orifice qui permettra à la mèche de tourner librement sans frotter contre celui-ci. Ce qui n’abîmera pas le dispositif.

La fabrication

Pour réaliser ce support pour perceuse à ressorts, il vous faudra :

  • Deux tasseaux d’environ 8 cm x 250 cm x 3 cm
  • Deux ressorts d’environ 20 cm de longueur
  • Deux tiges métalliques lisses (ou tubes ronds) sur lesquelles peuvent coulisser les ressorts
  • Deux tubes ronds de 3 cm de longueur qui peuvent coulisser sur les tiges métalliques
  • Quelques vis
  • Une perceuse et une scie cloche

La première étape est le perçage des deux orifices. L’une pour le passage des mèches et l’autre pour fixer la machine.

Pour cela vous commencerez par marquer le centre de chaque tasseau.

Vous en profiterez aussi pour marquer la position des trous pour les tiges. Le mieux sera de les placer à au moins 2 cm de chaque bord.

Attention, il faut que les repères soient parfaitement symétriques sur les deux pièces.

Une fois les repères tracés, vous passerez au perçage en veillant à rester le plus droit possible. Ici, l’idéal est de se servir d’une perceuse à colonne.

Pour les orifices, vous utiliserez une scie cloche de 4 cm de diamètre (6 cm au maximum).

Aussi, l’orifice destiné à la perceuse devra être du même diamètre que le bout du carter (la partie située après le mandrin). Ce qui permettra à la machine d’être insérée et bloquée dans le tasseau.

Pour les trous destinés à accueillir les tiges, vous utiliserez des mèches ayant le même diamètre que les tiges, ou légèrement inférieur.

Pour ceux destinés aux tubes ronds, il faudra des mèches d’un diamètre égal au diamètre externe des tubes.

Attention, les trous pour les tubes devront être percés sur le tasseau comportant l’orifice pour la machine.

Plus simplement, il faudra que les tubes ainsi que les tiges puissent s’enfoncer dans les tasseaux sans qu’il n’y ait aucun jeu.

Vous pouvez d’ailleurs fixer ces éléments plus solidement aux tasseaux avec de la colle cyanoacrylate ou de la colle époxyde.

La dernière étape de la fabrication de ce support consiste à placer les ressorts sur les tiges, puis à glisser le tasseau prévu pour la machine sur le dispositif.

Mode d’emploi

Vous l’aurez peut-être compris, le tasseau prévu pour la machine pourra descendre ou monter le long des deux tiges qui au final, servent d’axes de guidage.

En insérant la perceuse dans l’orifice prévu à cet effet, vous pourrez donc percer droit.

Pour utiliser ce support pour perceuse, vous devez commencer par le positionner à l’endroit que vous souhaitez percer. Vous abaisserez la mèche pour vous aider dans cette tâche.

Ensuite, vous immobiliserez le dispositif à l’aide de serre-joints et si cela n’est pas possible, à l’aide de votre main.

Pour finir, vous n’avez plus qu’à démarrer la machine et l’abaisser.

Et grâce aux ressorts, une fois que vous relâcherez la pression, la machine reprendra sa position initiale.

Remarque : Vous pouvez utiliser ce support pour perceuse aussi bien à la verticale qu’à l’horizontale (sur un mur).

Vous pourrez également utiliser différents types de mèches avec celui-ci. Ce qui n’est pas possible avec le modèle précédent.

1 J'aime